Je collectionne les sourires

Par :
Tags : , , ,

Vu 35 865
Commentaires 2

La toute première fois que j’ai joué à ce type de jeu, je me suis un peu perdu…

En effet, je commençais la journée plein d’enthousiasme et puis le soir, quand je faisais le bilan, je constatais que j’avais oublié, je ne me souvenais plus des sourires que j’avais croisés ! Mais, comme j’étais décidé et convaincu, j’ai persévéré et quelques jours plus tard, je me suis rendu compte que… je n’y arrivais toujours pas !

C’est alors que j’ai pris la décision de compter.
Personnellement, les chiffres, j’ai toujours aimé. Alors, pourquoi ne pas les compter. Je me suis dit que ça me motiverait, que je serais sûr ainsi de progresser puisque j’avais un but : augmenter mon score ! J’entrais en compétition avec moi-même.

Dès le lendemain, bingo ! Je réalisais un petit score (je ne me souviens plus lequel 😉 ), grâce à cela, je pouvais commencer à m’améliorer. Et de jour en jour, j’ai continué, je me suis alors rendu compte qu’en fait, si je ne voyais pas de sourires au début, c’est que je n’étais moi-même pas assez souriant… Petit à petit, ma confiance en moi est allée en grandissant et j’arrivais régulièrement à plus de cent chaque jour. Cela me mettait dans un état d’euphorie : je pratiquais la pleine conscience de plus en plus.

Les aléas de la vie ont fait que sans m’en rendre compte, j’ai arrêté de compter et de remarquer les sourires. Au bout d’un moment, je me suis alors posé la question : pourquoi ai-je arrêté ? La lassitude de recommencer toujours les mêmes observations, les tracas de la vie, le manque de persévérance, le fait de pratiquer tout seul (en tant que prof de gym, je connais l’effet émotionnel de pratiquer à plusieurs)…

J’ai donc recommencé, avec d’autres objectifs, avec d’autres choix d’attention la couleur des arbres, les fleurs, les oiseaux, les portes… Mais au bout d’un moment, même chose, j’ai arrêté ! J’avais pourtant essayé de convaincre d’autres personnes sur le net, mais rien n’y faisait. Par après, j’ai recommencé la pratique, mais en y appliquant des mouvements lents et profonds de respiration. Je ne prenais plus le temps de compter puisque je savais que j’en étais capable.

Et là ! Petit à petit, ma vie s’est transformée… Les effets de la respiration ont commencé à se voir. Autour de moi, les autres ont commencé à remarquer que j’étais toujours zen, que j’étais capable de trouver des solutions là où d’autres ne remarquaient que des problèmes, que je voyais toujours le côté positif des événements (même si parfois il fallait chercher un peu).

Petit à petit, une autre confiance s’est installée en moi : l’estime de moi ! (sans avoir le gros cou évidemment)
Cette confiance et cette estime de moi m’ont permis de parler avec de plus en plus de facilité de cet état d’être simple. Mon entourage est devenu plus attentif, j’ai commencé à expliquer ce que je faisais, comment je pratiquais.

J’ai créé des exercices simples de respiration pour les enfants (le chant du souffle) et là aussi, cela a commencé en douceur.
J’en suis arrivé maintenant à propager cette méthode, ce programme simple et efficace avec beaucoup plus de sérénité. Quelques personnes de mon entourage pratiquent, sur internet d’autres commencent aussi à pratiquer…

Mon objectif : rassembler 10.000 pratiquants d’exercices simples de prévention et qui maintiennent la santé ; la joie de vivre au quotidien.
Ces exercices simples sont rassemblés autour du thème : « Augmenter le bon ! ». Il s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes…

Si le cœur vous en dit : http://www.maxdeloor.be


Fatal error: Uncaught Exception: 190: Error validating application. Application has been deleted. (190) thrown in /var/www/html/univers-cite.com/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1044